RESPUBLICAE.ORG

Portada del sitio > TRIBUNA LIBRE > Argentine : Pauvres et indigents jusque dans les chiffres de (...)

Argentine : Pauvres et indigents jusque dans les chiffres de l’Indec

Viernes 29 de septiembre de 2017

Après l’interruption des chiffres à cause de la « stratégique » panne statistique, l’Instituto Nacional de Estadística y Censos (Indec) [1] reconnait maintenant, pour le premier semestre de l’année 2017, un niveau de pauvreté proche de 30 %. L’indigence atteint des niveaux élevés dans la banlieue de Buenos Aires.


<img
src='http://www.elcorreo.eu.org/local/cache-vignettes/L500xH282/na09fo01_20-3b67d.jpg' width='500' height='282' alt="" />
La pauvreté concerne 28,6 % de la population au premier semestre de l’année et l’indigence atteint 6,2 %. Célébrés depuis le Gouvernement les chiffres confirment des niveaux de pauvreté qui, comme le montrent des statistiques alternatives sur des séries harmonisées sans interruptions, étaient observés vers le milieu de 2015. En comparaison aux données correspondant à la deuxième moitié de l’année passée, les chiffres publiés hier par l’Indec donnent une diminution de la pauvreté et une augmentation de l’indigence. Le chiffre officiel de pauvreté représente une réduction de 1,7 point en pourcentage face aux 30,3 % enregistrés au semestre précédent.

L’indigence a progressé de 0,1 points puisque au second semestre 2016, elle atteignait 6,1 %. Ce phénomène s’explique par une plus grande hétérogénéité parmi les pauvres, les individus dans des situations extrêmes voient leur condition s’aggraver tandis que ceux qui sont juste en dessous de la ligne de pauvreté ont vu leur situation s’améliorer. Les données rendent compte d’une augmentation de la facture de la pauvreté et de l’indigence. Chez les enfants de 0 à 14 ans la pauvreté a atteint 42,5%.

Les chiffres de l’Indec indiquent qu’entre janvier et juin 2017 on compte dans les principaux centres urbains du pays 7, 838 millions de pauvres. Soit 439.000 de personnes en moins qu’au semestre précédent. Cette marge a été possible par les améliorations connues par les familles dont les revenus étaient à la frontière de la ligne de pauvreté. A l’exception des provinces du nord-est, la pauvreté a été réduite de toutes les régions. Pour sa part, l’indigence a affecté 1 704 883 million de personnes, une augmentation équivalente à 47 662 individus. Cette progression du niveau d’indigence s’explique fondamentalement par l’aggravation de la situation dans la banlieue de Buenos Aires où l’indicateur a grimpé de 6,4 à 7,1 %. L’amélioration timide ne rend pas de compte d’un processus vertueux qui déborde d’une réduction significative des problèmes. Quand les données couvrent le total de la population et pas seulement les agglomérés urbaines couvertes par les enquêtes, la pauvreté touche 11,3 millions d’argentins et l’indigence touche 2,4 millions de personnes.

Tandis que les secteurs de la population qui avaient, au semestre précédent, des revenus proches de la ligne de pauvreté ont enregistré des améliorations suffisantes pour dépasser ce seuil, ces personnes à base de la pyramide distributive, qui à la fin de 2016 dépassaient à peine la ligne d’indigence, furent les plus touchées tout au long de l’année et leurs revenus se sont mis à être inférieurs aux niveaux établis par l’Indec pour cette catégorie. « La conséquence de cela, c’est qu’il existe une plus grande hétérogénéité à l’intérieur de la population pauvre : les pauvres extrêmes voient leur condition de manque s’aggraver alors que ceux qui sont juste en dessous de la ligne de pauvreté voient leur situation s’améliorer », a expliqué le sociologue Daniel Schteingart.

« L’inégalité de la répartition du revenu est demeurée constante, donc nous pouvons déduire que la réduction de la pauvreté découle principalement de l’augmentation des revenus qu’ont perçus les foyers pendant ce temps », ont clamé les collaborateurs du ministre des Finances, Nicolás Dujovne. L’amélioration naissante des indicateurs survient après la détérioration enregistrée en 2016 comme conséquence de l’accélération de l’inflation, les super tarifs, la hausse du chômage et la chute dans la capacité d’achat des salaires. Il faut se rappeler que quand l’organisme a repris la publication des données qui avait été interrompue pendant la gestion précédente, il l’a fait en surestimant le panier des biens et des services qui définit la ligne de pauvreté, étant plus élevé en comparaison à d’autres pays de la région et à toute autre étude privée.

L’optimisme officiel avec les améliorations que commencent à montrer les chiffres de l’Indec a choisi d’ignorer l’approfondissement dans les brèches de la pauvreté et de l’indigence. Entre le deuxième semestre de 2016 et le premier semestre de 2017 la brèche de l’indigence est passée de 40,1 à 41,7 %, alors que celle de la pauvreté a passé de 37 à 37,7 %. « ce n’est pas la même chose pour une personne qui est à 1 peso [1 peso ars =0.0482228EUR - 1 peso ars = 0.0570000USD - 1 peso ars = 0.0426190GBP] de sortir de la pauvreté que pour une qui est à 5 000 pesos. Si nous mesurons le taux de pauvreté les deux personnes seraient pauvres ; mais clairement, la gravité de cette pauvreté est très différente. Dit autrement, la quantité nécessaire d’argent augmente (l’inflation déduite) pour éradiquer la pauvreté et l’indigence », a soutenu Schteingart de l’UMET.

Au sein des enfants de moins de 14 ans, les niveaux de pauvreté au premier semestre de l’année ont atteint jusqu’à 42,5 %, tandis que l’indigence est arrivée à 10,6 % de la population infantile. Les données pour ce segment montrent une réduction légère de 0,3 points de la pauvreté par rapport au semestre précédent et une augmentation de 1,0 point de l’indigence.

Página 12. Buenos Aires, 29 septembre 2017.

Traduit de l’espagnol pour El Correo de la Diaspora par : Estelle et Carlos Debiasi

El Correo de la Diaspora. Paris, le 28 septembre 2017

Contrat Creative Commons
Cette création par http://www.elcorreo.eu.org est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported. Basée sur une œuvre de www.elcorreo.eu.org.


[1] institut National de Statistique et de Recensements - Insee argentin


Ver en línea : http://www.elcorreo.eu.org/Argentin...

¿Un mensaje, un comentario?

Foro sólo para inscritos

Para participar en este foro, debe registrarte previamente. Gracias por indicar a continuación el identificador personal que se le ha suministrado. Si no está inscrito/a, debe inscribirse.

Conexióninscribirse¿contraseña olvidada?