RESPUBLICAE.ORG

Portada del sitio > TRIBUNA LIBRE > Les U.S.A. sont ...

Les U.S.A. sont ...

Sábado 15 de julio de 2017, por Jorge Majfud *

Le pays industrialisé ayant les plus grands problèmes raciaux envers les noirs, est le pays qui a porté un noir à la Présidence et toute une famille de noirs à la Maison Blanche.

Le pays, comme peu d’autres, qui a discriminé les noirs tout au long de son histoire, est le pays où on ne peut pas prononcer le mot noir sans le risque d’offenser les noirs.

Le pays où les droits et les possibilités de travail pour les femmes ont atteint des niveaux historiques, est le pays qui n’a jamais eu une présidente ou une vice-présidente.

Le pays qui a inventé des villes de gratte-ciel définit son style de vie par ses maisons individuelles entourées d’arbres et de larges savanes, tandis que les descendants des africains qui habitaient les forêts chaudes de l’Afrique se concentrent maintenant dans les centres les plus urbains de villes froides à gratte-ciel.

Le pays dont la culture africaine, comme le blues ou le rap, se distingue par sa tristesse ou par sa rébellion triviale, provient de cultures africaines qui en Afrique et aux Caraïbes se distinguent par leur joie. La douleur distinctive de cette culture et la violence qui ne libère pas, comme la religion, la langue, l’idéologie et tout ce qui ne se réfère pas à la biologie des noirs des États-Unis d’Amérique provient de l’Europe. Raison pour laquelle les afro-américains devraient s’appeler euro-américains, si nous ne prenions pas en considération quelque chose d’aussi superficielle que la couleur de la peau.

Le pays qui a l’une des villes ayant le plus de problèmes de violence par armes à feu qui s’appelle Philadelphie, ce qui signifie amour fraternel.

Le pays où ses patriotes les plus conservateurs ont imposé l’idée que leur pays est fondamentalement chrétien et conservateur a été fondé par une poignée d’hommes politiques et de philosophes cultivés, anarchistes, révolutionnaires et pour le moins laïques, séculiers ou agnostiques.

Le premier pays du monde qui est fondé sur la base du sécularisme, de la séparation de l’État et de la religion, est le pays d’Occident où la religion est la plus omniprésente et décisive dans la société, dans la politique et au sein du gouvernement.

Le pays où la loi s’applique avec le plus de rigueur, où l’autorité est la plus respectée, où les citoyens communs sont les plus respectueux des règles, des normes et des droits d’autrui, est l’un des pays qui a violé le plus fréquemment et le plus gravement les lois internationales.

Le pays où on déteste le plus avoir un gouvernement qui se mêle de la vie privée des citoyens, est le premier pays où a été mis en pratique l’espionnage panoptique de la vie privée de ses citoyens et où les citoyens réclament du gouvernement un contrôle plus strict des personnes suspectes, qui s’avèrent être toutes celles qui sont d’accord pour ce type de gouvernement.

Dans les états les plus industrialisés du pays le plus industrialisé du monde, vivent les Amish, qui circulent sur les autoroutes avec leurs carrioles tirées par des chevaux. Tout pour ne pas être contaminé par les contradictions du monde industrialisé.

Le pays qui a l’intellectuel vivant le plus cité au monde, et seulement moins cité que Marx parmi les morts, Noam Chomsky, est systématiquement critiqué par son intellectuel le plus reconnu et cité dans le monde.

Le pays qui a l’habitude de rafler les prix Nobel, le pays qui monopolise les rankings des meilleures universités au monde, le pays qui a le plus contribué par ses inventions, découvertes et théories fondamentales pendant plus d’un siècle, est le pays qui a la population la plus ignorante en géographie, en histoire, en mathématiques, en philosophie, en physique et en tout ce qui a un lien avec une connaissance sophistiquée.

Le pays qui a plus de médailles olympiques de l’histoire, qui a accumulé le plus de records aux jeux d’hiver et d’été, est le pays où les gens circulent le plus et marchent le moins, c’est le pays du monde ayant le plus de problèmes d’obésité.

C’est aussi le pays où les pauvres souffrent d’obésité et les riches et les éduqués semblent affamés.

C’est le pays où un hamburger avec des frites et un Coca-Cola coûte 5,99 dollars, et sans Coca-Cola, la même chose coûte 6,35.

C’est le pays dont les états plus libéraux, ceux du nord-est, sont des états catholiques et dont les états plus conservateurs, ceux du sud, sont des états protestants.

C’est le pays où ses religieux les plus conservateurs et qui enseignent le plus la religion de l’amour de Christ et tendre l’autre joue pour la non violence, sont ceux qui avec le plus de véhémence défendent le droit à porter des armes, ont des clubs de chasse, des puissantes associations de tirs, sont les seuls à justifier les bombes de Hiroshima et de Nagasaki et les premiers à promouvoir des interventions militaires dans d’autres parties du monde, et n’ont pas compris en quoi consiste l’amour.

C’est le pays avec la plus grande influence politique du monde et dont les habitants et votants s’intéressent le moins à la politique séculière.

Le pays qui est le plus intervenu dans des gouvernements étrangers au siècle dernier, est celui où ses habitants ignorent le plus des concepts basiques d’histoire et de géographie, que ce soit du monde ou de leur propre pays ; c’est le pays où (peut-être n’est-ce pas un hasard) la matière appelée géographie n’existe même pas dans ses écoles secondaires.

Le pays grâce auquel le monde entier fête le plus universel jour férié des travailleurs, ne fête ni ne commémore ce jour si ce n’est un jour plus abstrait et impersonnel, le jour du travail, autre jour pour ne pas mentionner les innombrables.

Le pays qui est vénéré pour sa culture du travail, ne fête pas ses travailleurs, mais se souvient deux fois par an des soldats tombés durant les guerres. Parce que les guerres et la destruction sont plus importantes que le travail et la construction pour défendre la liberté. La liberté des gens qui n’ont pas besoin de travailler.

C’est le pays qui a globalisé la contradiction radicale du narcissisme voyeuriste, principale caractéristique de la génération virtuelle.

C’est le pays qui a réussi à remplacer la politique et l’idéologie par l’économie, ce qui signifie un triomphe absolu politique et idéologique à une échelle mondiale.

Ce pays est, aussi, le pays le plus critiqué du monde, par ses propres citoyens et par autrui, et c’est, en même temps, le pays le plus imité. Surtout, par les pays émergents, selon la définition de submergés développée par le pays émergé.

Jorge Majfud *

* Jorge Majfud est Uruguayen, écrivain, architecte, docteur en philosophie pour l’Université de Géorgie et professeur de Littérature latinoaméricaine et de Pensée Hispanique dans la Jacksonville University, aux États-Unis d’Amérique. College of Arts and Sciences, Division of Humanities. Il est auteur des romans « La reina de lAmérica » (2001), « La ciudad de la Luna » (2009) et « Crise » (2012), entre d’autres livres de fiction et d’essai.

Traduit de l’espagnol pour El Correo de la Diáspora par : Estelle et Carlos Debiasi

El Correo de la Diaspora. Paris, le 13 de juillet 2017.

Contrat Creative Commons
Cette création par http://www.elcorreo.eu.org est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported. Basée sur une œuvre de www.elcorreo.eu.org.


Ver en línea : http://www.elcorreo.eu.org/Les-U-S-...

¿Un mensaje, un comentario?

Foro sólo para inscritos

Para participar en este foro, debe registrarte previamente. Gracias por indicar a continuación el identificador personal que se le ha suministrado. Si no está inscrito/a, debe inscribirse.

Conexióninscribirse¿contraseña olvidada?